Régimes alimentaires

Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 3

Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 3
suite de la partie 2 :   ici

Le régime cellulaire :

Mais de quoi a besoin notre corps ?
-    65 % d’eau dans notre corps, adulte homme de 70 kg, pour les échanges, les communications, la fluidité, les transports, la température, l’élimination …..
-    Du bon oxygène non pollué et non toxique
-    Des lipides, donc du cholestérol pour les phospholipides des membranes cellulaires et des hormones. Indispensable pour la reconstruction, réparation et division cellulaire ! Du stockage d’énergie supplémentaire en cas de besoin.
-    Des protéines, acides aminés, pour les ADN, ARN, stockage de l’information et des programmes de vie, routines préprogrammés, les messagers, la réplication et donc la construction de votre corps, muscles, organes de soutien,organites etc..
-    Des glucides, le carburant pour faire tout fonctionner
-    Des oligoéléments, vitamines, pro-prébiotique, minéraux, enzymes, oméga (3,6 et 9), fibres, épices, aromates, catalyseurs, les bougies d’allumage, accélérateur.
-    Des produits de régénération : les télomères raccourcissent notre longévité, durée de vie limité à déverrouiller.
-    Reconstitution du potentiel de cellules : 1013 cellules adultes, mort quotidienne de cellules non remplacées, défectuosité des organes affaibli non fonctionnel, fournitures des briques essentiel pour la reconstruction et renouvellement cellulaire.
-    D’énergie libre : soleil, photon, ondes scalaires, neutrino, ondes électromagnétique.
-    Un équilibre homéostasie dynamique des fonctions vitales, ni trop en excès, ni trop peu en carence sous peine de déséquilibre induisant des symptômes de maladie pouvant conduire à la fin du programme de vie (la mort), équilibre des constantes physiologiques : PH, température, pression, glycémie, sodium, potassium, chlore, etc..
-    Une bonne élimination : IRPPFV, Intestin, Rein, Peau, Poumons, Foie, voie Vaginale pour les femmes.
-    Peu de stress, combat ou fuite, méditation, relaxation, lavement de l’esprit, de l’âme.
-    De l’exercice physique pour ne pas rouiller la machine et l’entretenir.
-    Des relations affective, de reproduction, de vie communautaire, de vie en société harmonieuse et équilibré pacifique, juste et récompensant.
-    De repos compensateur, réparateur, un bon sommeil.
-    Pyramide des besoins d’Abraham Maslow : besoins physiologiques, de sécurité, d’appartenance et d’amour, d’estime, d’accomplissement de soi.

Voila, cela peut et mérite un développement, un livre ?

Mais comme cela est absolument impossible à respecter seul, à chaque instant, votre corps vous parle et vous avertit par des symptômes que souvent, vous n’écoutez pas !
Il vous dit les déséquilibres à corriger !

Maintenant, nous pouvons assister notre corps à nous parler avec une interface homme-machine !
La technologie nano-science nous le permet :
Ceci est rendu possible grâce aux capteurs nano-fluidique corporelles, la miniaturisation des composants de mémoires et des ordinateurs.
Il est de nos jours possibles donc, sans tomber dans l’orthoréxie, de disposer d’une aide à la décision de nos besoins physiologiques et cela est nécessaire pour corriger très rapidement nos erreurs !

N’en déplaise à certains laboratoires qui y verront un grand manque à gagner !
Mais ce que l’on perd d’un coté, on le gagne toujours de l’autre :

Pour la filière médicale :
Vente et choix des puces, installation médicale, programmes d’analyse, formation d’utilisation, conseils coach de vie, consultation spécialisé, mesures d’urgences à prendre, hospitalisation, chirurgie, IRM, 3D hologramme etc.

Souvenez-vous toujours des progrès scientifique, cela se traduit par des à-coups sur les emplois ! Mais on finit toujours par se rattraper ! Décalage de la main d’œuvre simplement !
Exemple de la moissonneuse batteuse : production, vente, réparation, perfectionnement...

En 1834, Cyrus McCormick dépose le premier brevet. En 1866, Célestin Gérard construit la première batteuse mobile de France.
Elle met en France au chômage des millions de personne et la révolte gronde !
A-t-on réussi à survivre à cette révolution technologique ?

OUI, et on doit continuer de même !
Dommage que l’on ait pris tant de retard, 100 ans, avec l’énergie libre, le magnétisme, les remèdes naturelles ! etc.

Rédigé le  9 juillet 2018 17:41 dans ConseilsRégimes alimentaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 2

Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 2
suite de la partie 1 :   ici

Citation du Dr Linda Isaac à propos du régime kétogène:
Mon collègue de longue date, le regretté Nicholas Gonzalez, MD, et moi avons basé nos protocoles nutritionnels sur le travail de William Donald Kelley, DDS. Le Dr Kelley a déduit de son expérience clinique que différents patients avaient besoin de régimes différents. On pourrait dire à un patient de manger une grande variété de légumes, ainsi que des produits à grains entiers, des fruits, des œufs, des produits laitiers et du poisson, mais pas de viande rouge ou de volaille. Un patient différent pourrait avoir de la viande rouge grasse, beaucoup de beurre et de légumes-racines, mais des grains minimes et pas de fruits ou de légumes-feuilles. D'autres patients pourraient recevoir des recommandations diététiques entre ces deux extrêmes. Le jus de légumes fabriqué principalement à partir de carottes, beaucoup de légumes et l'utilisation d'aliments biologiques non transformés et non raffinés étaient communs à tous les régimes.

Les patients atteints de carcinomes (y compris les types de cancer les plus courants comme les poumons, le sein, le côlon et la prostate) devraient suivre un régime végétarien plus alcalinisant, tandis que les patients atteints de lymphomes et de leucémies recevraient une, régime acidifiant.

Dr Gonzalez a trouvé que le Dr Kelley a obtenu des résultats étonnants, comme détaillé dans son livre One Man Alone: Une enquête sur la nutrition, le cancer, et William Donald Kelley. Comme nous avons recréé son travail, nous avons également recommandé différents régimes à différentes personnes, ainsi que des routines de désintoxication et des suppléments nutritionnels individualisés. Notre expérience clinique nous a encouragés à poursuivre cette approche, comme le montre notre article publié de rapports de cas et dans les livres Conquering Cancer, Volume 1 et Volume 2.

Au cours des nombreuses années pendant lesquelles le Dr Gonzalez et moi avons travaillé ensemble, de nombreuses théories et régimes alimentaires sont apparus et disparus dans le monde de la nutrition. La plupart proviennent des convictions de divers experts que tout le monde devrait manger la même chose.

Le régime cétogène, avec des hydrates de carbone minimaux et beaucoup de graisse, a été largement diffusé dans certains milieux comme un régime bénéfique pour tous les patients atteints de cancer. L'expression «Le cancer se nourrit de sucre» a effrayé beaucoup de gens en abandonnant non seulement le sucre blanc et la farine blanche, mais aussi les carottes, les grains entiers et d'autres aliments qui avaient déjà été considérés comme sains.

Les patients décrits dans nos articles et nos livres ont tous bu du jus de carotte et mangé des produits à grains entiers. L'élimination en gros des hydrates de carbone n'était nécessaire pour aucun d'entre eux. Les nutriments que les cellules cancéreuses utilisent proviennent de l'apport sanguin, et il n'est pas possible d'obtenir suffisamment de sucre dans le sang pour «affamer» le cancer.
Un certain nombre de mécanismes physiologiques maintiennent la glycémie dans la plage normale. Si aucun glucide n'est ingéré, les protéines alimentaires peuvent être utilisées pour fabriquer du glucose; Si aucune protéine n'est consommée, les protéines provenant des muscles peuvent former du glucose.


Restreindre les glucides empêche l'élévation de l'insuline qui est déclenchée par l'apport en glucides, en particulier par les aliments contenant de la farine blanche et du sucre blanc, des aliments que nous ne recommandons pas à quiconque. Les pics d'insuline peuvent stimuler la croissance cellulaire. Les pics d'insuline sont plus fréquents chez les patients en surpoids et obèses. Ces patients devraient certainement prendre plus de soin avec leur consommation d'hydrates de carbone, mais cela ne signifie pas qu'ils devraient éliminer complètement cette catégorie d'aliments.

Le jeûne intermittent, le jeûne entre le dîner et le petit déjeuner le matin suivant, crée une fenêtre de 11-12 heures pendant laquelle l'intestin peut se nettoyer. Cela peut créer une brève période de cétose tous les jours; c'est certainement plus typique de la façon dont nos ancêtres ont mangé. La technologie moderne et les aliments emballés et raffinés facilement disponibles permettent de passer la soirée à regarder un film ou à surfer sur Internet tout en grignotant des collations et en buvant des boissons sucrées. Ce n'est pas bon pour la santé.

Il y a certains patients atteints de cancer qui, selon nous, pourraient bien réussir un régime cétogène. Ces patients ont des maladies comme la leucémie, le lymphome, le myélome multiple, le mélanome et le sarcome, et nous recommandons systématiquement un régime riche en protéines et en graisses pour ces affections (pas tout à fait un régime cétogène mais plus proche de ce que nous suggérons pour les autres patients). ). La plupart des anecdotes intéressantes sur le régime cétogène pour le cancer impliquent ces catégories. Mais la plupart des témoignages sur le régime cétogène sont mal documentés, à court terme, et / ou par des patients qui recevaient également un traitement conventionnel. Aucun de ce qui a été publié à ce jour n'a été suffisamment convaincant pour provoquer des changements dans nos recommandations.

Crédit photo : Photo by Dan Gold on Unsplash
Référence :  https://www.drlindai.com/keto-diet.html

suite à la partie 3 :    ici
Rédigé le  9 juillet 2018 17:14 dans ConseilsRégimes alimentaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 1

 Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 1
Le régime Kétogène et les autres aussi…

Attention danger, Caution danger, e péricoloso, Achtung Gefahr !

Avant de vous mettre en garde sur le régime kétogène, je tiens en premier lieu à vous parler des régimes à la mode.
De nos jours, il y a entre autre ce fameux régime cétogène, que l’on voit de partout (articles, séminaires, livres, blog…).

Cela peut être bénéfique dans certaines circonstances mais il ne faut pas en abuser !
Ce type de régime est à utiliser de préférences lors de cas de cancers, d’épilepsies, de maladies chroniques inflammatoires.

Ce régime doit être manipulé avec prudence et avec un suivi de professionnel de santé !
Sans tenir compte des bienfaits et des désagréments d’un régime, n’importe qui peut alors dire : « Tiens, moi, je vais inventer aujourd’hui un régime et l’appeler » :

Le mien c'est :
«  Le régime cellulaire ou biologique » !!!

Quelques informations sur le régime kétogène :
-    Ce n’est pas la voie métabolique naturelle du corps !
-    Si la nature a horreur du vide, alors la biologie préfère les voies simples, logiques, non couteuses !
-    La présence d’un processus biologique ancestrale a toujours sa raison !
-    La voie cétogène est une voie de secours que la biologie a trouvé pour survivre.
-    Le régime cétogène est très difficile à suivre pour les diabétiques !
-    Ce type de régime induit une production de corps cétoniques dangereux : à long terme acidose métabolique et déminéralisation,
échanges cellulaire perturbés, possible insuffisance rénale, hypoglycémie, œdème cérébrale ou mort
-    Nécessité de contrôle de l’eau, potassium, sodium, calcium, vitamines…
-    Nécessité de le contrôler par des bandelettes ou sanguin
-    Ce régime déséquilibre l’homéostasie acido-basique
-    Il faut apporter des compléments : fibres, vitamines, antioxydants …
-    Il faut 3 jours pour activer cette voie énergétique, 3 à 6 semaines de céto-adaptation

Je le conseille uniquement pour des raisons médicales, sous surveillance d’un professionnel,
sur une courte période maxi de 3 mois, renouvelable après retour à la normale des constantes physiologiques.

Crédit photo : Photo by Dan Gold on Unsplash

suite à la partie 2 :    ici

Rédigé le  8 juillet 2018 12:47 dans ConseilsRégimes alimentaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Le régime Paléolithique est-il bon ?

Le régime Paléolithique est-il bon ?

Le régime Paléolithique est-il bon ?

Cela consiste à manger comme nos ancêtres d’il y a 40 000 ans.
Ce sont des cueilleurs, chasseurs, mangeant des baies, des graines, des racines et des plantes.
Certaines vérités sont bonnes mais pas toutes !

Devons nous renoncer à 10 000 ans d’évolution? NON !

Les paléolithiques mangeaient sains certes il n’existait pas d’alimentation industriel, pas d’air, d’eau, d’environnement pollué, ni ondes hertzienne, électromagnétique ! Et donc étaient moins intoxiquée : c’est une lapalissade évidente ! Il n’y avait pas trop le choix des supermarchés !
Pas de produits laitiers autorisés : normal, pas d’élevage existant !
Pas de céréales autorisés : pas d’agriculture !

Pour cela, devons nous renoncer à nos découvertes ? NON !

Les paléolithiques avaient une espérance de vie, de 30 ans, inférieure à la notre !
Ils étaient carencés en vitamines, minéraux, anti-oxydant, etc…

Lorsque l’on observe le régime, il ne tolère pas :
- les amidons interdit. Quinoa aussi, pourtant Gluten Free
- les légumineuses, qui sont excellent apport de fibres anti-cancer !
- les avocats et thés en modération : ils sont anti-cancer
- suppression des fromages : excellent ceux de chèvre et de brebis
- il se rapproche d’un régime hyper-protéiné avec danger pour les reins

Mais qui connait vraiment le régime paléolithique à 100 %, pratiqué par nos ancêtres, fait de supposition scientifique statistique et archéologique, ADN variant à 0.02% ?
Bien que ce régime présente certains aspects intéressant, ce n’est pas du tout le meilleur à mon avis personnel !
Je ne suis pas très convaincu et je ne l’apprécie pas !

Sur ce régime, je suis du même avis que le Dr Jean-paul Curtay, grand spécialiste mondial de la nutrition :

il n’aime pas !

C’est pourtant pas difficile de manger sain ! : faites vos courses, cuisinez vous-mêmes, manger des fruits et légumes de saison BIO, graines, oléagineux, huile de colza,huile d'olive,
cameline, de coco, oméga3, polyphénols,pas trop de viande rouge cancérigène, des œufs BIO de plein air,pas de produits laitiers,des fromages de brebis et de chèvres,du lait de soja,amandes,noisettes,des bon glucides pour notre cerveau et notre énergie des centrale mitochondrial,pas de fructose industriel,des bonne graisses pour la vie de nos cellules et nos hormones, ne manger pas de produits industriels et transformés,bien lire les étiquettes, des OGM, prenez des épices, hydratez vous avec une bonne eau minérale,
de l’exercice, du soleil, de l’oxygène etc.…
Ne succombez surtout pas aux publicités !

Dans mes prochains post, je vous donnerai mon avis, des conseils, sur les différents régimes proposés et celui que je préfère et pratique et que je vous conseille vivement.
Arrêtez de créer et de tricher avec de faux régime ! Il n’existe qu’un seul Régime Logique :
Une alimentation saine et équilibrée adapté à l’Activité et Biologie Humaine.

De nos jours, avec les recherches scientifiques on connait mieux les besoins de notre biologie cellulaire et les briques nécessaire à son bon fonctionnement !
Tout est une question de carence, d’équilibre et d’homéostasie !

Ce qu’il faut rajouter de nos jours à la nutrition :
- une détox à cause de l’intoxication des toxines, xenobiotiques, polluant
- un boost du système immunitaire, affaiblit et défaillant, pour survivre dans l’agressivité bactériologique, parasitaire et virale.

Portez-vous bien !
Si vous avez aimez cette page Likez et Partagez, merci !

François Rocca
Naturopathe Diplômé et Certifié

Rédigé le  10 sep. 2017 10:56 dans Régimes alimentaires  -  Lien permanent
0 Commentaires