Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 1

 Attention Danger sur le régime Kétogène ! partie 1
Le régime Kétogène et les autres aussi…

Attention danger, Caution danger, e péricoloso, Achtung Gefahr !

Avant de vous mettre en garde sur le régime kétogène, je tiens en premier lieu à vous parler des régimes à la mode.
De nos jours, il y a entre autre ce fameux régime cétogène, que l’on voit de partout (articles, séminaires, livres, blog…).

Cela peut être bénéfique dans certaines circonstances mais il ne faut pas en abuser !
Ce type de régime est à utiliser de préférences lors de cas de cancers, d’épilepsies, de maladies chroniques inflammatoires.

Ce régime doit être manipulé avec prudence et avec un suivi de professionnel de santé !
Sans tenir compte des bienfaits et des désagréments d’un régime, n’importe qui peut alors dire : « Tiens, moi, je vais inventer aujourd’hui un régime et l’appeler » :

Le mien c'est :
«  Le régime cellulaire ou biologique » !!!

Quelques informations sur le régime kétogène :
-    Ce n’est pas la voie métabolique naturelle du corps !
-    Si la nature a horreur du vide, alors la biologie préfère les voies simples, logiques, non couteuses !
-    La présence d’un processus biologique ancestrale a toujours sa raison !
-    La voie cétogène est une voie de secours que la biologie a trouvé pour survivre.
-    Le régime cétogène est très difficile à suivre pour les diabétiques !
-    Ce type de régime induit une production de corps cétoniques dangereux : à long terme acidose métabolique et déminéralisation,
échanges cellulaire perturbés, possible insuffisance rénale, hypoglycémie, œdème cérébrale ou mort
-    Nécessité de contrôle de l’eau, potassium, sodium, calcium, vitamines…
-    Nécessité de le contrôler par des bandelettes ou sanguin
-    Ce régime déséquilibre l’homéostasie acido-basique
-    Il faut apporter des compléments : fibres, vitamines, antioxydants …
-    Il faut 3 jours pour activer cette voie énergétique, 3 à 6 semaines de céto-adaptation

Je le conseille uniquement pour des raisons médicales, sous surveillance d’un professionnel,
sur une courte période maxi de 3 mois, renouvelable après retour à la normale des constantes physiologiques.

Crédit photo : Photo by Dan Gold on Unsplash

suite à la partie 2 :    ici

Rédigé le  8 juillet 2018 12:47 dans ConseilsRégimes alimentaires  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site